Dragon rouge

Publié: 12 mars 2017 par lecturedesam dans Thriller
Tags:, , ,

Résultat de recherche d'images pour "dragon rouge de harris thomas"

Auteur : Thomas Harris
Titre : Dragon Rouge
ISBN : 978-2-266-20891-8
415 pages – Edition pocket

 

 

Résultat de recherche d'imagesThomas Harris, né le 11 avril 1940 à Jackson dans le Tennessee, est un journaliste et écrivain américain de langue anglaise spécialisé dans le thriller.

Il écrit son premier roman en 1975 et connaît le succès international avec ses quatre thrillers autour du personnage Hannibal Lecter. Il s’inspire du travail de l’agent du FBI Robert Ressler.

 

Dragon Rouge est publié en 1989.

 

 

4eme de couverture : 

À un mois d’intervalle, deux familles entières sont massacrées à leur domicile, l’une à Birmingham, l’autre à Atlanta.

Jack Crawford, chef du département des Sciences du comportement du FBI, charge Will Graham de trouver celui que la presse a baptisé « le Dragon rouge ». Par le passé, Graham a montré une aptitude incroyable à se mettre dans la peau d’un psychopathe en arrêtant le Dr.
Hannibal Lecter, un assassin bestial. Il consulte donc Lecter, désormais emprisonné à vie, pour comprendre et analyser les comportements du tueur. Il constate qu’il a sévi la première fois un soir de pleine lune, et la seconde un jour avant la fin du mois lunaire.
Le FBI a donc un peu plus de trois semaines pour mettre fin à ce carnage.
Dans ce premier roman, Harris met en place les protagonistes que l’on retrouve dans « Le Silence des agneaux », puis dans « Hannibal. »
Cette histoire très « gore » présente des déviances psychologiques telles que le lecteur en sort irrémédiablement bouleversé.

 

 

Mon résumé : 

Le lecteur fait office d’associé aux côtés du héros principal, Will Graham, sorte de profiler torturé qui se met dans la peau et surtout la tête des tueurs qu’il traque. Ayant lui-même contribué à l’arrestation de Lecter – aujourd’hui emprisonné à vie dans un hôpital psychiatrique – et traumatisé par cette confrontation, Will doit se résoudre à entrer de nouveau en contact avec le cannibale pour que ce dernier l’aide à démasquer un psychopathe surnommé « La Mâchoire » par les enquêteurs.

Ce tueur, qui a déjà sauvagement assassiné deux familles, oeuvre la nuit et s’adonne à une mise en scène macabre avec ses victimes.

 

C’était une reproduction d’une aquarelle de William Blake, Le Grand Dragon Rouge et la Femme vêtue de soleil.
Cette peinture l’avait bouleversé dès qu’il l’avait vue. Avant cela, il n’avait jamais rien vu qui fût aussi proche de sa pensée graphique. Il avait la sensation que Blake avait regardé par le trou de son oreille et vu le Dragon Rouge. Pendant des semaines, Dolarhyde avait craint que ses pensées ne sortent de ses oreilles pour se matérialiser dans la chambre noire et rendre flous les films.

Voici l’aquarelle à laquelle on fait allusion :

 

La mâchoire tout d’abord : un tueur pervers, qui n’hésite pas à massacrer des enfants. Mais l’évocation de son enfance glauque et carrément traumatisante (la grand-mère castratrice et la mère démissionnaire sont quand même effarantes) inspire presque de la pitié.

Concernant le docteur Lecter, l’archétype même du tueur en série, les stigmates physiques et psychologiques qu’il a imprimé sur Graham témoignent de sa perversité et de sa monstruosité. Mais il reste malgré tout mystérieux : on ignore la nature exacte de ses crimes et ses motivations sont inconnues. Son affabilité et son apparente cordialité envers l’enquêteur le rendent encore plus inquiétant et fascinant.

 

Mon avis : 

Pour une entrée en matière dans le monde Hannibal Lecter, c’est parfait. Il donne beaucoup de questions à se poser sur l’homme.

Publicités
commentaires