Les visages

Publié: 19 juin 2016 dans Divers

Afficher l'image d'origine

 

Auteur : Jesse Kellerman
Titre : Les visages
ISBN : 978-2757-814130
473 pages

 

Afficher l'image d'origine

Jesse Kellerman, né le 1er septembre 1978, est un écrivain américain de romans policiers. Il est le fils des écrivains Jonathan Kellerman et Faye Kellerman. Il a étudié la psychologie à l’université de Harvard et l’écriture à Brandeis.

Parmis ses romans on peut citer : La serie The Golem et les romans independants comme Jusqu’à la folie et Les visages.

 

 

4eme de couverture :

Lorsque Ethan Muller met la main sur une série de dessins d’une qualité exceptionnelle, il sait qu’il va enfin pouvoir se faire un nom dans l’univers impitoyable des marchands d’art. Leur mystérieux auteur, Victor Crack, a disparu corps et âme, après avoir vécu reclus près de quarante ans dans une maison délabrée. Dès que les dessins sont rendus publics, la critique est unanime : c’est le travail d’un génie. Mais les ennuis commencent lorsqu’un flic à la retraite reconnaît sur certains portraits les visages d’enfants victimes des années plus tôt d’un mystérieux tueur en série. Ethan va alors se lancer dans une enquête qui va bien vite virer à l’obsession.C’est le début d’une spirale infernale à l’intensité dramatique et au coup de théâtre final dignes des plus grands thrillers.

 

Ethan Muller est le narrateur dans ce polar et il nous raconte comment il a découvert les dessins de Victor Cracke, comment il est contacté par un ancien flic à la retraite qui reconnaît dans ces œuvres des visages d’enfants assassinés… commence alors une enquête pour retrouver l’auteur de ces fresques étranges et intrigantes. 

Malgré que Ethan cherche à se créer une carapace concernant son « nouveau » protégé, lui même commence par être curieux à savoir si l’artiste Victor avait quelques chose à voir avec ces meurtres ou non. Ethan commence à se détacher tout doucement du travail que lui demande sa galerie pour poursuivre ses recherches à trouver la trace de Victor Crack…

J’ai trouvé le rythme assez lent, cela traine sur certains sujets. Je n’ai pas été happé comme je l’aurais cru suite à la quatrième couverture. Heureusement que d’un certain coté il y a ces quelques interludes qui on comprendra rapidement aura un lien avec la famille de l’un des personnages…

J’ai peut être eu du mal a comprendre l’histoire mais toujours est-il que classer ce roman dans la rubrique Thriller me parait carrément exagérer car nul part je ne vois de thriller ou de quoi frissonner, je dois dire que je me suis ennuyé du début a la fin.

Bon si ça n’arrivait pas un peu de temps en temps ca serait monotone hein !

Publicités
commentaires