Articles Tagués ‘Littérature Française’


Satan était un ange

Auteur : Karine Giebel
Titre : Satan était un ange
ISBN: 9782265098398
334 pages – Edition Fleuve noir

Emprunt de la bibliothèque

 

4eme de couverture : 

Tu sais Paul, Satan était un ange… Et il le redeviendra. Rouler, droit devant. Doubler ceux qui ont le temps. Ne pas les regarder. Mettre la musique à fond pour ne plus entendre. Tic tac… Bientôt, tu seras mort. Hier encore, François était quelqu’un. Un homme qu’on regardait avec admiration, avec envie. Aujourd’hui, il n’est plus qu’un fugitif qui tente d’échapper à son assassin. Qui le rattrapera, où qu’il aille. Quoi qu’il fasse. La mort est certaine. L’issue, forcément fatale. Ce n’est plus qu’une question de temps. Il vient à peine de le comprendre. Paul regarde derrière lui ; il voit la cohorte des victimes qui hurlent vengeance. Il paye le prix de ses fautes. Ne pas pleurer. Ne pas perdre de temps. Accélérer. L’échéance approche. Je vais mourir. Dans la même voiture, sur une même route, deux hommes que tout semble opposer et qui pourtant fuient ensemble leurs destins différents. Rouler droit devant, admirer la mer. Faire ce qu’ils n’ont jamais fait. Vivre des choses insensées. Vivre surtout… Car après tout, pourquoi tenter sans cesse de trouver des explications ?

 

 

Mon résumé

François avait une situation stable, plus que correcte, une femme qui l’aime. Vous allez me dire, bah alors tout roule. Ou est le problème. Il y a que François est malade, même très malade. Son médecin lui apprend qui à une tumeur au cerveau et qu’il li reste que peu de temps à vivre. Il décide donc de prendre le large afin de faire le point. Alors qu’il s’apprête a prendre l’autoroute, il découvre un auto-stoppeur au bord de la route, Paul.

Deux hommes que tout oppose, chacun, la mort aux trousses.
Rencontre improbable sur la route, entre un avocat et une petite frappe, et la fuite, alors que chacun ignore ce que l’autre fuit.
Un voyage initiatique, où chacun va se découvrir soi-même et retrouver l’empathie, l’affection, la tendresse, avec un regard neuf sur sa vie passée. Des morts, du sang, des larmes.

François, on comprend sa souffrance, son choix démesuré, son envie de rédemption.
Paul, un petit jeune plein de charme mais au regard brisé.

Au fil des pages on a qu’une envie : Se mettre du coté de François, fuir et jeter cet homme  qui décidément il connais bien mal, mais bien malgré lui il se fait avoir encore et encore.

 

Mon avis

Ça ne sera pas un secret, c’est du Karine Giebel et bien évidemment une fois de plus le livre n’a pas fait long feu. Lu en a peine 24 heures. Comme pour un apéro, on à l’impression que le verre à un trou.

Vous l’aurez compris, c’est un livre à lire absolument

Publicités

Bonjour à tous.

J’aime bien parfois lire des livres qui sortent de l’ordinaire et celui-ci en est un. Que ce soit de par l’époque à laquelle il a été écrit mais aussi du style d’écriture et du thème.

 

Résultat de recherche d'images pour "germinal roman"

Auteur : Emile Zola
Titre : Germinal
ISBN: 9782824702360
– Edition Bibebook

 

4eme de couverture :

Une des grandes grèves du siècle dernier racontée par un journaliste de génie qui en a fait un réquisitoire, un formidable  » J’accuse  » contre le capital, le roman de la lutte des classes et de la misère ouvrière. Un livre de nuit, de violence et de sang, mais qui débouche sur l’espoir d’un monde nouveau lorsque le héros, Etienne Lantier, quittant la mine  » en soldat raisonneur de la révolution « , sent naître autour de lui une  » armée noire, vengeresse… dont la germination allait bientôt faire éclater la terre « . Germinal marque l’éveil du monde du travail à la conscience de ses droits et c’est au cri sans cesse repris de  » Germinal ! Germinal !  » que la délégation des mineurs de Denain accompagna le convoi funèbre de Zola à travers les rues de Paris.

 

L’une des dernière adaptation cinématographique :

 

Mon résumé :

On va suivre la vie difficile des mineurs suite a l’arrivée de Etienne Lantier. Lors d’une inspection du responsable de la mine, celui-ci estime que le travail n’est pas bien fait et menace de baisser les salaires, voire de payer le boisage à part, au détriment des mineurs. La menace est mise en exécution le lendemain par l’affichage d’une note de service. Etienne Lantier se fait porte parole et incite les mineurs à le rejoindre afin de se mettre en gréve. Au fil du temps toutes les autres mines sont prévenues et rejoignent le mouvement. Avec la gréve, on voit la famine arriver, des personnes meurent de faim, des conflits s’enveniment.

C’est le seul roman que j’ai lu de Emile Zola et également de la saga Les rougon-Macquart mais si le reste de la saga est du même niveau l’histoire est triste et on a envie de se mettre dans la peau des personnes. Heureusement qu’il s’agissait de la version numérique kindle car j’ai du a plusieurs reprises faire appel au dictionnaire, mais c’est un peu normal pour un livre écrit en 1885, il y a forcement des mots que je ne connaissait pas soit parce qu’il sont désormais inusités ou alors car ce sont des termes spécifique au monde minier.

En tout les cas je ne regrette absolument pas cette lecture et ça permet d’en apprendre beaucoup sur les conditions très difficiles de l’époque. Sans l’avoir fait exprès j’ai lu ce livre à la bonne période je pense, je l’ai lu alors qu’on parle de partout de la loi travail et des manifestations qui en découle !! Si c’est pas une coïncidence ça  !

Que dire de plus de ce classique de la littérature française ? Un très bon moment de lecture même si il réside beaucoup de tristesse.


 

Auteur : Jules Verne
Titre : 20000 lieues sous les mers
ISBN: 9782010045097
Format numerique  Amazon- Libre de droit

 

Résultat de recherche d'images pour "Jules Verne"

Jules Verne, ou Jules-Gabriel Verne sous son nom de naissance, né le 8 février 1828 à Nantes et mort le 24 mars 1905 à Amiens.

C’est un écrivain français dont l’œuvre est, pour la plus grande partie, constituée de romans d’aventures utilisant les progrès scientifiques propres au XIXe siècle.

 

 

 

4eme de couverture :

L’apparition d’une bête monstrueuse en 1866 dans plusieurs mers du globe défraie la chronique. L’animal, rapide, fusiforme et phosphorescent, est responsable de plusieurs naufrages, brisant le bois des navires avec une force colossale. De retour d’une expédition dans le Nebraska, Pierre Aronnax, professeur suppléant au Muséum national d’histoire naturelle, émet l’hypothèse d’un narval géant.

Les compagnies d’assurances maritimes menacent d’augmenter leurs prix et demandent que le monstre soit éliminé. Une grande chasse est alors organisée à bord de l’Abraham Lincoln, fleuron de la marine américaine, mené par le commandant Farragut. Aronnax reçoit une lettre du secrétaire de la Marine lui demandant de rejoindre l’expédition pour représenter la France. Le scientifique embarque avec son fidèle domestique flamand, Conseil. A bord, ils font la connaissance de Ned Land, harponneur originaire de Québec. Après des mois de navigation, la confrontation avec le monstre a enfin lieu, et l’Abraham Lincoln est endommagé. Un choc entre le monstre et la frégate projette Aronnax, Conseil et Ned par-dessus bord. Ils échouent finalement sur le dos du monstre, qui n’est autre qu’un sous-marin en tôle armée. Les naufragés sont faits prisonniers et se retrouvent à bord du mystérieux appareil. Ils font alors connaissance du capitaine Nemo, qui refuse de leur rendre la liberté.

 

 

Mon avis :

J’avais envie de me replonger dans du classique, j’ai souhaité commencer par celui la. J’en ai bien sur d’autre qui m’attendre mais on verra plus tard.

« L’apparition d’une bête monstrueuse en 1866 dans plusieurs mers du globe défraie la chronique. » Pierre Aronnax, professeur suppléant au Muséum d’histoire naturelle de Paris, émet l’hypothèse d’un narval géant. ne grande chasse est alors organisée à bord de l’Abraham Lincoln, fleuron de la marine américaine, mené par le commandant Farragut. Le scientifique embarque avec son fidèle domestique flamand, Conseil. A bord, ils font la connaissance de Ned Land, harponneur originaire de Québec.  Apres une longue lutte avec le monstre, le bateau « L’abraham-Lincoln » subit une avarie et Le commandant et son domestique, ainsi que Ned Land, survivre dans la mer  tant bien que mal, au risque d’être noyé…ou pire. Ils sont finalement projetés contre le monstre marin, qui n’est autre qu’un sous-marin fait de tôles d’acier. Il vont être fait prisonniers et recueillies à bord de l’étrange vaisseau. Il vont faire la connaissance du Capitaine Némo qui va refuser de leur rendre leur liberté..

 

 

richesses cachées de la mer, découvertes scientifiques, aventures périlleuses, innovations remarquables… un périple qui ne manquera pas de surprises et d’interrogations !

 

 

 

 

Mon avis

J’en attendais mieux de ce livre pourtant culte, malheureusement pour un roman que je pensais d’aventure, il se transforme assez vite en roman scientifique d’époque. On est noyé sous les informations factuelles : des chiffres, des animaux, des mesures, des positions géographiques, et même parfois des termes soit inconnu, soit qui oblige a aller chercher son dictionnaire et le garder sous la main. Cela dit cela reste une belle aventure car Jules Verne réussi à nous faire voyager sous la mer pendant…..vingt mille lieues.


Auteur : Flo Renard
Titre : Marathon men
ASIN: B01JEMA4H8
284 pages – Autoedition

 

L’auteur : 

Habite à Marseille et travaille dans une bibliothèque universitaire.
Aime la lecture, classique et contemporaine, et s’évade aussi bien au fil des pages cornées d’un vieux bouquin que l’écran d’une liseuse.
Aime le vent et déteste la pluie.
S’est mis à la course à pied depuis peu et ambitionne  de courir un jour le Marseille-Cassis.
Adore le chocolat, le vrai, le bon, le raffiné, et voit la Belgique comme une terre de fantasmes.
Cohabite avec un chien encore plus fainéant et hédoniste qu’un chat.

 

 

4eme de couverture :

Bordelais nouvellement installé à Marseille, Gwenaël est un garçon effacé qui manque d’assurance. À l’inverse, Victorien, paraplégique de naissance, possède une personnalité rayonnante et une inexhaustible volonté. Ils n’ont rien en commun si ce n’est une égale malchance qui les poursuit depuis l’enfance, et dont ils s’accommodent avec plus ou moins de philosophie.
C’est la course qui va les rapprocher de manière très inattendue, et cette rencontre pour le moins percutante va définitivement changer leur vie…
Comédie romantico-sportive traitant d’affirmation de soi, d’acceptation de l’autre et de respect des différences, Marathon men est avant tout une romance entre deux jeunes hommes, résolument orientée humour… et course de fond !

 

 

Mon résumé

Gwenael est bordelais et sa copine vient de le quitter, cerise sur le gâteau, il vient de perdre son emploi. Son père lui propose un job en remplacement sur Marseille. Il en profite donc pour quitter la région et aller s’installer dans le sud.

C’est une rencontre plutôt percutante et inattendue dans les rues de Marseille qui va rapprocher Gwenaël et Victorien, jeune homme rayonnant et croquant la vie à pleines dents malgré son handicap…

Page après page, nous suivons l’évolution de leur relation, relation amicale qui se transforme en amour intense, en complicité évidente. Chacun sera pour l’autre un soutien, une force, une acceptation de soi. Leur particularité commune devient une force, une philosophie qu’ils prennent avec objectivité et humour. L’évolution de nos deux héros est indéniable, autant que leur malchance. Mais, comme ils le disent, deux négatifs ajoutés font un positif ! Alors ils ne désespèrent jamais et prennent les aléas de la vie comme ils viennent.

Gwenaël est un jeune homme qui doute, qui se mésestime. Sa relation avec sa famille est plus que cahoteuse et sa relation avec Victorien ne va en rien arranger les choses. Ce lien qui l’uni à celui-ci va lui donner confiance, va le booster dans son envie de faire mieux, faire plus, surtout dans cet objectif commun de marathon.

Victorien est une personne lumineuse qui vit en osmose avec son handicap, une personne qui ne baisse jamais les bras et qui prend la vie comme elle vient, avec ses hauts et ses bas. Son amour pour Gwenaël est beau, il va le soutenir, mais il trouvera aussi en Gwenaël un soutien moral, une personne sur laquelle il peut compter et se lâcher, lâcher prise, mais aussi un compagnon de course, autant qu’un compagnon de vie.

 

 

Mon avis

Mon 2eme roman d’affilé sur le thème de l’homosexualité. Non,non je n’ai pas choisi de lire 2 livres d’affilé sur le même thème, il s’agit vraiment d’un pur hasard. L’écriture est douce, qui fait qu’on ne s’ennuie pas un seul instant. Pour ma part, je ne me suis tellement pas ennuyé que j’ai pas pu le lâcher, je l’ai lu hyper rapidement. Un très bon roman, qui fait comprendre que même les auto-édité peuvent être assimilés à des best-sellers. A certains moment du livre, on comprend comment il est dur de vivre en étant homosexuel car cela porte encore un mauvaise image auprès de la société, et c’est dommage. Devoir dire a son entourage ses penchant sexuels et que cela soit mal perçu peut représenter un repli sur soit même voir même amener à couper les ponts.

 


cover

Auteur : Jules Verne
Titre : Cinq semaines en ballon
281 pages
EPUB

 

 4eme de couverture :

Un savant et explorateur, le Dr Samuel Fergusson, accompagné de son serviteur Joe et son ami chasseur professionnel Richard « Dick » Kennedy, décident de survoler l’Afrique orientale, de Zanzibar aux sources du Nil – pas encore totalement explorée – à bord d’un ballon gonflé à l’hydrogène, le « Victoria ». Il a inventé un mécanisme qui, en éliminant la nécessité de libérer du gaz ou de jeter de lest pour contrôler son altitude, permet de très longs trajets à prendre. Ce voyage est destiné à relier les voyages de Sir Richard Burton et John Hanning Speke en Afrique de l’Est avec celles de Heinrich Barth dans les régions du Sahara et du Tchad. Le voyage commence à Zanzibar sur la côte est, et passe à travers le lac Victoria, le lac Tchad, Agadez, Tombouctou, Djenné et Ségou à St Louis dans le jour moderne Sénégal sur la côte ouest. Le livre décrit les multiples et dangereuses aventures que vont vivre les trois hommes.

 

Mon résumé

j’ai eu autant de plaisirs a lire ce roman que j’en avais eu a lire Voyage au centre de la terre. Lecture du 19eme siecle est plaisante a lire, mais comme je l’ai deja suggeré dans la precedente chronique, il peut-etre judicieux d’avoir un dico a portée de main.

On suit les peripeties du docteur Fergusson, et de ses 2 accompagnateurs Joe et Kennedy , qui entament un tour de l’Afrique d’est en ouest pour aller de Zanzibar a la cote du Sénégal, a l’aide d’un ballon. Ce voyage va etre semé de nombreuses embûches, tans d’ordre techniques que par les habitants, qui pour certains vont se révéler des plus hostiles. Ils vont devoir faire preuve d’ingéniosité, afin de pouvoir terminer leur voyage , qui est a la limite de se terminer a pieds….

 

Mon avis

Je préfère ce résumé cours afin que toute l’oeuvre de Jules Verne, puisse etre conservée et que vous puissiez tout comme moi en apprécier chaque pages, chaque phrase, chaque mot…

Un pur chef d’oeuvre que nous avons encore la.