Articles Tagués ‘Horreur’

[MANGA] Freak Island

Publié: 30 janvier 2018 par lecturedesam dans Horreur, Manga
Tags:, ,

Bonjour a tous,

Peut-etre aurez vous remarqué la rubrique Manga sur le blog. En effet je me suis mis à la lecture de Manga (lecture orientale).

Dernièrement j’ai reçu dans Ma kube le 1er tome d’une saga de manga qui m’a scotché et que j’ai adoré. Le thème se rapprochant de mes lectures habituelles, ça aide : Polar/Thriller. Ici c’est plus Gore.

Je kiffe tellement cette saga, que j’ai dors et déjà commandé le tome 2 et 3. Viendra par la suite le 4 et 5. Allez je vous fais pas mariner plus longtemps et je vous le présente :

 

Manga - Freak Island

ISBN : 9782756086873
160 pages

 

Synopsis :

Les six membres d’un club de fouilles s’approchent de l’île déserte de Kikuike pour visiter ses ruines. Alerté par ce qui lui semble être un naufragé, Higashiyama rejoint le rivage… et se retrouve face à un homme à tête de cochon ! Tandis que ce dernier lui explose littéralement la cervelle à coups de marteau, le bateau des étudiants fait naufrage. Ils n’ont pas d’autre choix que de se réfugier sur l’île…

 

Manga - Manhwa - Freak Island Vol.2Manga - Manhwa - Freak Island Vol.3Manga - Manhwa - Freak Island Vol.4Manga - Manhwa - Freak Island Vol.5

Publicités

37885980

Auteur : James Patterson & Marshall Karp
Titre : Lettres de sang
ISBN: 978-2-8098-2355-4
663 pages – Edition L’archipel

 

Il s’agit d’un service presse et je remercie les éditions L’archipel pour la confiance qu’ils ont bien voulu m’accorder

 

 

Description de cette image, également commentée ci-après

 

James Patterson, né le 22 mars 1947 à Newburgh dans l’État de New York, est un écrivain américain.
Le personnage principal de ses romans est l’inspecteur Alex Cross, dont le rôle fut interprété par Morgan Freeman dans les adaptations cinématographiques Le Collectionneur (Kiss the Girls) et Le Masque de l’araignée (Along Came a Spider). Tyler Perry reprend le rôle en 2012 dans le film Alex Cross.

Lindsay Boxer est son second personnage principal. Elle est l’héroïne des romans la mettant en scène avec son groupe, « Le Murder Club », où elle est avec trois de ses amies ; Jill, Cindy et Claire. Cette série de romans est adaptée dans la série télévisée Women’s Murder Club.

James Patterson vit à Palm Beach, en Floride.

 

 

4eme de couverture

Hunter Alden Jr., businessman milliardaire, a tout pour lui : une femme sexy, un fils de huit ans qu’il adore, et une fortune qui ne cesse de croître. Mais cette vie parfaite vole en éclats lors d’une nuit d’horreur, quand il découvre la tête décapitée de son chauffeur enroulée dans un sac sur lequel sont inscrites, en lettres de sang, HHA III. Hubert Hutchinson Alden, IIIe du nom : les initiales de son fils. Lorsque celui-ci est enlevé, même la fortune du plus grand milliardaire du pays ne semble pas à même de satisfaire ce ravisseur aux exigences… si particulières. À New York, seul le NYPD Red, cellule qui protège les rich and famous, peut résoudre l’affaire. Mais le détective Zach Jordan et sa partenaire (et ex-petite amie) Kylie MacDonald sont loin de se douter de ce qui les attend. Bientôt, Zach et Kylie découvrent que, plus ils s’approchent de la vérité, plus leurs propres vies sont menacées. Et si tout cela n’était qu’un piège visant à les supprimer ?

 

 

Mon résumé :

Hunter Alden est richissime homme d’affaire, a qui tout sourit. Lorsque son fils tombe en panne, c’est tout naturellement qu’il missionne son chauffeur pour aller le chercher. Cependant celui-ci tarde a se manifester. Il commence par lui envoyer un texto puis un autre mais son chauffeur persiste a garder le silence.
Une limousine est finalement retrouvée abandonné avec….une tete emballée dans un sac, avec pour unique mention écrites en lettres de sang HHA III.  Les inspecteurs Kylie et Zach sont rapidement missionnées par Cates pour s’occuper de cette affaire qui s’annoncer bien difficile.

Comme si, ce n’était pas suffisant pour les inspecteurs, le fils Alden, reste introuvable. Ce qui ne semble guère préoccuper Hubert Alden. Celui-ci, plutôt que de s’occuper du sort de son fils, prefere plutôt s’occuper de celui qu’il va réserver à sa bouteille de whisky.

Hubert Alden ne cherchant qu’a mettre des bâtons dans les roues dans le bon déroulement de l’enquête, les inspecteurs vont se tourner vers le maire, nouvellement élu, qui saurait peut-être faire pencher la balance auprès de Hunter Alden.

Mais après tout, et si tout cela n’était qu’une mascarade ? Ou se cache le fils Alden ? Si il a été enlevé pourquoi personne ne semble demander de rançon ?

 

Mon avis

Croyez moi si vous le voulez, mais pour ma part je dirais que ce roman est très très addictif. Une fois commencé on a du mal a s’arrêter ! Pour preuve, je l’ai lu en à peine 2 jours, là où en temps normal j’aurais plutôt mit entre 3 à  jours. L’intrigue est très bien ficelée et les auteurs ont réussi leur coup en semant des indices pour détourner l’attention et finalement on se faire avoir sans s’en rendre compte.

 


Couverture Genesis

 

Auteur : Karin Slaughter
Titre : Génésis
ISBN: 978-2-253-16888-1
663 pages – Edition le livre de poche

Karin Slaughter

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Géorgie , le 06/01/1971

Biographie :

N°1 sur les listes internationales de best-sellers, Karin Slaughter est l’un des auteurs les plus populaires et les plus plébiscités dans le monde. Publiée en 33 langues et vendue à plus de 30 millions d’exemplaires, elle est l’auteur de 15 romans, parmi lesquels figurent les séries « Grant County » et « Will Trent », « Blonde Hair, Blue Eyes » ainsi que le roman « Cop Town », qui a été nominé pour l’Edgar Award.

 

 

4eme de couverture

Quelqu’un l’a torturée… torturée longuement… Ancien médecin légiste, Sara Linton travaille depuis trois ans dans un grand hôpital, à Atlanta, où elle tente de se reconstruire. Quand arrive aux urgences une femme très grièvement blessée, elle se retrouve plongée dans le monde de la violence et de la terreur. L’inspecteur Will Trent du Georgia Bureau of Investigation et sa coéquipière Faith Mitchell comprennent rapidement que la patiente de Sara est la première victime d’un tueur sadique, d’un esprit dérangé. Pour mettre fin à cette abominable série de meurtres, seuls eux trois – avec leurs blessures et leurs secrets – seront en mesure d’analyser le cerveau d’un tel détraqué et de retrouver sa trace.

 

Mon résumé

Sara Linton, s’est installée depuis trois ans à Atlanta pour essayer d’oublier les moments atroces et très pénibles qu’elle vient de vivre. Médecin dans un grand hôpital de la ville, elle reconstruit peu à peu sa vie. Quand arrive aux urgences une femme très grièvement blessée, elle se retrouve plongée dans le monde de la violence et de la terreur.

L’inspecteur Will Trent du Georgia Bureau of Investigation, qui se trouve par hasard sur les lieux, va découvrir que la patiente de Sara est la première victime connue d’un tueur sadique, d’un esprit dérangé qui torture ses victimes. Retirant l’affaire à la police locale, Will et sa co-équipière Faith Mitchell vont traquer le tueur.

Pour mettre fin à cette abominable série de meurtres, seuls eux trois – avec leurs blessures et leurs secrets – seront en mesure d’analyser le cerveau d’un tel détraqué et de retrouver sa trace.

 

Mon avis

Le livre reste assez lent a démarrer. Pres de 200 pages avant qu’on commence un peu a en apprendre un peu plus sur les personnages principaux, plus presque autant avant que je sente un réel plaisir dans la lecture. Sara Linton veuve depuis trois ans ne se remet pas de la mort de son mari ancien policier. Une autre jeune femme disparaît et tous les ingrédients d’un thriller sont réunis. Le roman est parsemé de passages torride et de grandes scenes de violence, ce qui n’est pas pour me déplaire et ce sont ces petits ingrédients qui ont fait que j’ai poursuivis le livre jusqu’au dénouement final.


Dreamcatcher

Auteur : Stephen King
Titre : Dreamcatcher
ISBN: 9782253151449
Edition le livre de poche

 

4eme de couverture

Quatre amis se retrouvent annuellement pour une partie de chasse dans une forêt du Maine. Elle fut jadis leur terrain d’aventures, en compagnie de Duddits, l’enfant mongolien qu’ils avaient adopté comme un petit frère. Et le théâtre, aussi, d’événements qu’ils se sont efforcés d’oublier. Mais les mystères ressurgissent, sous la forme de présences étranges et menaçantes que l’armée a entrepris de surveiller de près. Au point de vouloir éliminer tous ceux qui ont pu être au contact de la chose…

Titre original : Dreamcatcher (2001)

 

Petit extrait de l’adaptation télévisée :

 


 

 

 

 

NetGalley

 

 

 

 

Auteur : Slimane-Baptiste Berhoun
Titre : Les yeux
ISBN: 9791028104160
Format numerique

Sortie librairie prevue à partir du 15 novembre 2017

 

 

Description de cette image, également commentée ci-après

Slimane-Baptiste Berhoun, né le 22 mars 1985, est un réalisateur, scénariste, écrivain et acteur français. Également présentateur de la série Big Bug Hunter puis Big Bang Hunter, il occupe occasionnellement d’autres fonctions comme directeur de la photographie ou encore cadreur.

Slimane-Baptiste Berhoun interprète entre autres le Docteur Henry Castafolte dans Le Visiteur du Futur3 et a écrit à partir de 2014 la suite de la série dans le roman La Meute.

 

 

4eme de couverture

Tout en haut du Plateau, le vent pouvait rendre fou.
On avait choisi d’y construire un asile. L’Orme : une grande bâtisse lugubre, battue par les vents et la neige. Même les bombardements de 44 n’avaient pu en venir à bout. À croire qu’il échappait à toute influence humaine.
Et des morts étranges, violentes, il y en avait toujours eu et il y en aurait encore, là-haut. D’ordinaire, personne ne venait s’en mêler. Ni la gendarmerie du Village, ni les réducteurs de tête de Paris.
Si on avait écouté les fous enfermés derrière les murs de l’Orme, on y aurait peut-être vu l’œuvre d’un monstre. Mais les fous, ça ne s’écoute pas, ça se traite. Ce que le psycho-chirurgien à la tête des affaires médicales de l’établissement sait faire d’une main de fer. À l’abri des regards. À condition de parvenir à se débarrasser définitivement de cette trop curieuse disciple de Lacan venue fouiner dans les dossiers de ses malades.

 

 

 

Mon résumé

 

L’histoire se passe en 1952, quelque part dans le Berry, sur un haut plateau reculé du reste de la population, qu’on a commencer à parler de cet asile, qu’on pourrait également appeler un hôpital psychiatrique.

A la tête de l’établissement, Vidal, un administrateur qui s’accroche à sa position, contre vents et marée. Le chirurgien responsable de la partie médicale s’appelle Valmont, sévère et vaguement inquiétant d’apparence. Pasquier et Saint-Juste, deux grosses brutes qui traitent les patients avec violence, sont chargés de maintenir l’ordre. Le jeune Gaultier s’occupe de la pharmacie.

Un jeune patient est retrouvé mort dans la cour et les circonstances sont mystérieuses. En parallèle, l’asile nommé L’Orme, accueille une jeune étudiante envoyé par un éminent professeur parisien.

Elle est ici pour ausculter une patiente atteinte de prosopagnosie (non-reconnaissance des visages), qui pourrait bien être la clé d’une enquête non résolue. Valmont va vite tourner l’arrivée de cette étudiante à son avantage et faire d’elle-même une patiente.

Je ne vous donne pas plus de détails pour ne rien vous gâcher de l’intrigue.

 

Mon avis

J’ai eu beaucoup de mal a rentrer dans l’histoire mais une fois qu’on a accroché, impossible de s’arrêter et on est aspiré dans la spirale infernale mise en place par Valmont… Un tres bon livre.

A mettre dans votre whish-List


Le Jeu par Laymon

 

Auteur : Richard Laymon
Titre : Le jeu
ISBN: 9782811237325
561 pages – Edition Belfond

 

Résultat de recherche d'images

 

Richard Laymon, né le 14 janvier 1947 à Chicago et mort le 14 février 2001 à Los Angeles, est un écrivain américain de fantastique et d’horreur.

 

 

 

 

 

 

4eme de couverture :

Jane Kerry est bibliothécaire dans une bourgade tranquille des États-Unis et mène une vie bien rangée. Jusqu’au jour où elle trouve une enveloppe à son nom, contenant un billet de cinquante dollars et une énigme… qui la mène à une deuxième enveloppe, une deuxième énigme et un billet de cent dollars. C’est tentant… Qui est ce mystérieux « Maître du Jeu » qui signe ces énigmes ? Qui exige d’elle de plus en plus de courage et d’ingéniosité, et l’entraîne à commettre des actes fous, immoraux… et toujours plus dangereux ? Jane est happée dans un engrenage infernal. Mais c’est un jeu qu’il faut jouer jusqu’au bout.

 

Mon résumé

Vous vous rendez a votre travail et à votre bureau vous attend une enveloppe avec uniquement votre nom dessus. Vous réagissez comment ? vous vous dites surement une blague d’un collègue ? une convocation de votre responsable ? C’est en tout cas un peu la réaction de Jane quand elle découvre ce courrier. Cependant, elle laisse cette enveloppe de coté et compte voir de quoi il en retourne , un peu plus tard.  Avant de fermer la bibliothèque elle doit éteindre les lumières dont le disjoncteur se trouve à l’étage, auparavant elle prend le temps d’ouvrir son enveloppe mystère. Elle contient un billet de 50 $ et une feuille, sur laquelle se trouve une sorte de devinette ou piste, lui permettant d’en savoir plus. Alors qu’elle lit la feuille tout en montant à l’étage, une personne sort d’une salle isolée.  Il s’agit de Bruce, il était resté attablé en train de lire un livre, c’est en entendant monter quelqu’un qu’il s’est décidé a sortir.

Ce qu’il faut retenir, si son salaire de bibliothécaire ne lui convenait pas la elle va avoir de quoi faire du shopping, même si c’est au prix de grand risques !

 

Mon avis

Je n’ai pas pour habitude de dévoiler autant sur un livre mais je dois dire que j’ai tellement été absorbé dans le livre, et ce dès les premières pages, que je voulais vous donner l’envie de vous le procurer et le lire avec la même fougue que moi. C’est un livre ensorcelant, dont j’ai bien eu du mal a me défaire.

Quand j’avais repéré ce livre dans le rayon thriller de la Fnac, j’ai longtemps hésité avec un autre roman dont le synopsis semblait tout aussi passionnant, et en refermant le livre je dois dire que j’ai bien fait d’opter pour celui-là.

Je tiens quand même a préciser que le dernier quart du livre est assez sanglant, donc si vous vous sentez pas suffisamment préparé, attendez peut-être.

Les crocs de la correze

Publié: 6 mai 2016 par lecturedesam dans Thriller
Tags:, , , , , , , , ,

30121444

 

Auteur : Franck Klarczyk
Titre : Les crocs de la correze
ISBN : 9782367463711
454 pages

 

Afficher l'image d'origineDepuis plus de vingt ans, Frank Klarczyk est un policier de la rue . Après avoir fait ses premières armes en région parisienne, il a exercé dans le Pas de Calais où sont ses racines. Puis, tombé sous le charme du Sud-Ouest, il a aujourd hui obtenu sa mutation en Corrèze. Cinéphile et passionné de littérature policière, il apprécie les auteurs américains Harris, Connelly, King, Lehane comme les auteurs français Grangé, Chattam et, surtout, Thilliez. Utilisant sa profession comme source d inspiration, il nous entraîne dans une enquête rythmée et nous plonge dans le monde, méconnu, de la Police.

 

 

 

4eme de couverture :

Le corps d’un notable est retrouvé égorgé en plein centre de Brive. Tout laisse à penser qu’un animal dangereux erre dans les rues de la ville.
À la suite de son affectation au commissariat de la cité gaillarde, le lieutenant Gabriel Marcini est chargé de l’enquête. Après une longue période de soins, il reprend du service dans un climat tendu, d’autant qu’une seconde victime est bientôt découverte, déchiquetée, sur les bords de la Corrèze.
L’animal serait-il dressé pour tuer ?
Tiraillé entre une affaire difficile, la garde de sa fille et la suspicion de ses nouveaux collègues, Marcini doit aussi faire face à ses démons… qui ne sont pas si vieux.

 

Mon avis :

L’histoire commence doucement. On pose le décor en suivant l’arrivée de L’inspecteur Marcini au sein de la brigade la police nationale de Brive. Peu de temps après son arrivée on découvre un 1er corps qui « amoché » on peu le dire, qui ferait penser a des morsures d’animaux de la branche canine, puis s’enchaîne un 2e corps et c’est a partir de ce moment la que l’enquête commence a prendre tout son sens. On va faire la connaissance du commissaire Duval et de l’inspecteur Lesage, qui s’avère être une vieille connaissance de Gabriel, qu’il ne porte pas particulièrement dans son cœur. La suite de l’enquête va d’ailleurs s’en faire ressentir.

 

Un vrai chef d’oeuvre. J’ai pas démordu un instant dans la lecture de ce livre. Est-ce lié au fait que ce soit un thriller ? que le thème tourne autour des chiens ? je ne saurais le dire mais en tout cas quand je l’ai vu a l’entrée de la bibliothèque et en voyant la couverture j’ai tout de suite su qu’il me le fallait 😉