Articles Tagués ‘errance’


Couverture Avalanche Hôtel

Auteur : Nicko Tackian
Titre : Avalanche Hotel
ISBN : 9782702163290
266 pages  – edition Calmann Levy

 

 

4eme de couverture

Surtout, ne vous fiez pas à vos souvenirs ! Un thriller hypnotique signé Niko Tackian 

Janvier 1980, à l’Avalanche Hôtel, sublime palace des Alpes suisses. Joshua Auberson, agent de sécurité, enquête sur la disparition d’une jeune cliente, avec un sentiment d’étrangeté. 
Quelque chose cloche autour de lui, il en est sûr. Le barman, un géant taciturne, lui demande de le suivre dans la montagne, en pleine tempête de neige. Joshua a si froid qu’il perd conscience…
… et revient à lui dans une chambre d’hôpital. Il a été pris dans une avalanche, il est resté deux jours dans le coma. 
Nous ne sommes pas en 1980 mais en 2018. Joshua n’est pas agent de sécurité, il est flic, et l’Avalanche Hôtel n’est plus qu’une carcasse vide depuis bien longtemps. 
Tout cela n’était qu’un rêve dû au coma.
Un rêve, vraiment ?

 

 

Mon résumé

Nous sommes en 1980. Un homme se reveille dans une salle de bain, totalement nu. Il ne semble pas vraiment savoir ce qu’il lui arrive, ni ou il est. Il semble avoir totalement perdu la mémoire. A son réveil le seul indice qu’il possède est une veste sur l’accueil il est noté A.H. Agent de sécurité. Il travaillerais dans en tant qu’agent de sécurité ? Ok, mais ou est-il ? Qu’est-ce A.H ? Alors qu’il commence a sortir de ce qui semble être un rêve, son telephone sonne. Une personne qui vraisemblablement est sa responsable, l’invite urgemment a descendre dans le salon bleu, c’est qu’il est plus qu’en retard. 

Une fois qu’il a réussit à prendre ses repéres il s’aperçoit qu’il se trouve dans la chambre 81 d’un hotel en pleine montagne, et qu’il va devoir trouver assez rapidement ce fameux salon bleu. On finit par lui apprendre que la fille Alexander à disparu et qu’il est chargé de la retrouver.

Quelques pages plus tard, le mystère reste entier. 
Pourtant, à nouveau il se réveille. Et cette fois nous sommes à l’hôpital. Il sort du coma et nous sommes cette fois bel et bien en 2018 …

 

Elle se tenait sur le bord d’un abîme dans lequel elle allait disparaître sans laisser la moindre trace. Les morts n’existent qu’à travers le souvenir des vivants et dans son cas, personne ne s’étaient manifesté, ni famille ni amis … Elle était seule dans les abysses, il n’y avait rien de plus froid que l’oubli.

 

 

 

Mon avis

Les inconditionnels de Stephen king auront reconnu l’ambiance de l’overlook Hotel. Un Hotel situé en pleine montagne plus ou moins à l’abandon. A la difference qu’ici nous ne sommes pas dans la chambre 217 mais 81. Dans ce livre j’ai été un peu perturbé car on navigue entre rêve d’un coté et réalité de l’autre, on finis pas plus vraiment savoir ou on se situe. J’ai un peu regretté le moment on on faire la découverte de la petite fille disparue. A partir de ce moment la, j’ai compris toute l’histoire et je s’avais d’office comment ça allais se terminer. La fin est trop prévisible je trouve. Et vous comment l’avez-vous ressenti ? Dites-moi tout.

 

Publicités

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Thomas Clearlake
Titre : Tréfonds
ISBN : 978-2-9561316-4-9
320 pages (KOBO)  – Edition Moonlight

 

 

 

4eme de couverture

 

 

Mon résumé :

Luca, est un jeune flic du 36 quai des orfèvres. Il doit partir en intervention sur un braquage. Celui-ci tourne mal et lors d’une riposte, une passante qui n’avait rien demandé à personne, est tuée. C’est Luca, qui a tiré, et ce afin de protéger son co-équipier, qui s’est fait lui-meme touchée et dont la vie est plus que réservée.

Le service des affaires interne, l’accuse et le condamne d’une mise a pied de 6 mois. Luca, doit déjà faire face, à la separation, d’avec sa femme. Avec cette mise à pied, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Il commence a se noyer dans l’alcool et commence a perdre gout à la vie.

Une nuit, ou il decide de sortir un peu pour se changer les idées, il rencontre une fille, Tanya,  qui lui révèle être en danger, et a besoin qu’on l’aide a regagner, la Russie, son pays d’origine. ll finit par coucher avec elle. Mais , au petit matin, alors qu’il finit par lui reveler être flic, elle trace la route sans demander son reste….

Quelques jours plus tard, une fille est retrouvée à Pigalle, décapitée, au fond d’une poubelle. Luca, pense connaitre cette fille et fait intervenir son collègue et ami, afin d’être autorisé a identifier cette fille, malgré sa suspension. La jeune fille porte un tatouage. Luca se souvient bien, que Tanya, portait le meme tatouage.

Dès lors, Luca, est bien décidé a faire la lumiere. Pour lui, ca ne fait aucune doute, le fait que Tanya et cette fille retrouvée dans la poubelle, à un lien commun….

 

Mon avis

Certains l’auront peut-être compris grace au logo en tete de chronique, pour moi ce livre n’est pas a mettre entre toutes les mains. Je le destine à un public adulte averti. En effet il y a des passages de par les meurtres assez sanglants et/ou au details évoqués peuvent faire peur a de non initiés.

Dans les details concernant l’église et le satanisme en plein coeur de Paris, je ne sais pas si c’est tiré de faits réels ou pur fantaisie de l’auteur, toutefois, cela à de quoi faire peur.

En tout cas, je crois bien que c’est le premier de l’auteur dans lequel je prends un plaisir indescriptible, tellement le livre est prenant. On passe vraiment par toutes les phases et themes que peut amener le domaine du polar dans le monde de la littérature : orgies sexuels, esclavage sexuels, sectes satanistes, Satan, cryptes, …..