Archives de la catégorie ‘Thriller’

C’est lundi, que lisez vous ?

Publié: 19 juin 2017 dans Thriller

Résultat de recherche d'images pour "it's monday what are you reading"

 

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuité été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

1666168
Chronique en cours de rédaction

 

 

Ce que je suis en train de lire :
35171535

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :
En ce moment la question s’avère très difficile alors sur le coup je dirais le  roman que j’ai acheté samedi :

Résultat de recherche d'images pour "enterrees vivantes roman"

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?


1666168

Auteur : Poppy Z. Brite
Titre : Le corps Exquis
ISBN : 2-290-05295-7
Format mobi

 

Résultat de recherche d'imagesné Melissa Ann Brite le 25 mai 1967 à La Nouvelle-Orléans, est un auteur américain. Aujourd’hui, en tant que transgenre, il se fait appeler Billy Martin et préfère que l’on s’adresse à lui en usant de pronoms masculins.
Au début de sa carrière, Brite fut d’abord remarqué pour ses romans et nouvelles d’horreur et de fantastique inspirés en partie par le mouvement gothique et le splatterpunk. Ses marques de fabrique étaient l’utilisation d’hommes gays comme personnages principaux, la description crue d’actes sexuels ainsi que le traitement froid et distant d’actes choquants. Certains de ses romans les plus connus de cette période sont Âmes perdues (1992), Sang d’Encre (1993) et Le Corps exquis (1996); il a également publié des recueils de nouvelles : Contes de la fée verte (1993), Self-Made Man (1998), Wrong Things (avec Caitlín R. Kiernan, 2001), et Petite cuisine du diable (2003).

 

 

4eme de couverture : 

Andrew Compton, un serial killer anglais, s’évade de prison en se faisant passer pour mort. Réfugié aux U.S.A., à la Nouvelle-Orléans, il rencontre par hasard un autre prédateur, Jay Byrne. L’histoire d’amour qui va unir ces deux psychopathes cannibales et nécrophiles ne les empêchera pas de semer le désordre dans le statu quo ambiant et de laisser dans leur sillage une piste sanglante.

Le Corps exquis (titre original : Exquisite Corpse) est un roman écrit par Poppy Z. Brite et paru en 1996. Cette œuvre peut être assez déroutante pour certains, les thèmes abordés étant le cannibalisme et la nécrophilie.

L’histoire se base sur l’histoire d’amour de deux tueurs en séries, qui se connurent dans un bar et dont la relation va apporter à chacun des expériences nouvelles. S’y mêlent les recherches de la police pour retrouver le premier tueur, échappé de prison et l’histoire d’un homme atteint du sida, rongé par sa maladie et par son amour destructeur pour son ex-amant.

 

Mon résumé :

Si vous me suivez régulièrement, vous savez surement que j’ai a coeur de citer toujours mes sources, ou si il m’arrive d’oublier je m’en excuse d’avance. Aussi je tiens a remercier particulièrement Anaïs pour la suggestion de ce livre.

Je pense ne pas me tromper en disant que ce livre ne doit pas être mit entre toutes les mains, et plus spécialement ne doit pas être lu avant 16-18 ans. Même si il est vrai qu’a l’heure actuelle « il n’y a plus de jeunesse » et un ado ferait des choses qu’on aurait même pas osé faire il y a 20 ans,  il n’empêche que ce roman est assez dur à lire, et je ne me cache pas, pour moi aussi y a parfois eu des moments ou j’ai du stopper la lecture.


Résultat de recherche d'images pour "it's monday what are you reading"

 

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuité été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

Ce n’est pas un mais 2 coup de coeur dans la même semaine !!! C’est t’y pas beau ça 😉

Résultat d’images pour L'hypnotiseur, de Lars Kepler

33211784

Ce que je suis en train de lire :

Âmes sensibles passez votre chemin, il s’agit au départ d’un livre qui a été censuré. Les 2 thèmes principaux abordés : Cannibalisme et nécrophilie.

Je le sors enfin de ma PAL après X temps ( année ?)

Résultat de recherche d'images pour "le corps exquis"

 

Ce que je vais lire ensuite :

Je vais peut-être sortir de la PAL un Harlan Coben. Ceci en admettant que rien ne survienne entre temps.

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?


33211784

Auteur : Sacha Erbel
Titre : L’emprise des sens
ISBN : 978-2371-080485
244 pages – Edition La liseuse

 

Je remercie déjà l’éditeur pour l’envoi de ce livre  mais aussi pour l’intérêt qu’il porte à mon blog.

 

4eme de couverture : 

L’Emprise des sens est un thriller indispensable pour tous les amateurs du genre ! Lorsque Talia, en pleine désillusion sentimentale, s’envole pour des vacances de rêve a la Nouvelle-Orléans, elle est loin de s’imaginer que son destin l’y attend. Des le lendemain, elle se retrouve mêlée a un crime, exécute selon un rituel macabre et violent. Rites vaudous ou crimes en série, la frontière entre les deux semble floue pour Louis Lafontaine, policier charge de l’enquête, lui-même confronte a des troubles obsessionnels. Avec sa coéquipière il est prêt a tout pour remonter a la source de l’horreur. Face a l’emprise du mal, Talia saura-t-elle affronter ses démons et le don terrifiant qui lui est révèle ? Le soutien d’Azaia, prêtresse excentrique et l’amour de Basile seront-ils suffisants pour l’y aider ? Dans la chaleur mordante de ce voyage en pays cajun, les esprits tourmentes se révèlent, les traumatismes refont surface et les peurs inavouables s’entrechoquent jusqu’à la révélation finale. »

 

Mon résumé :

Tout d’abord, quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai découvert le mail de l’éditeur dans la boite aux lettre du blog.

Ce qui m’a d’abord attiré c’est la couverture (rouge comme le sang) , ajouté a ça le résumé de l’histoire ou on apprend que l’héroïne décide de s’exiler à la Nouvelle Orléans pour prendre un peu de vacances et finalement se retrouve mêlée à un meurtre, le ressourcement est moins joisse !

 

sacha-erbel

 

 

J’ai bien aimé le fait de meler meurtre mais aussi esprits surnaturels et vaudou ! En meme temps, il ne semble que lorsqu’on parle de la nouvelle orleans, il m’est pas possible de ne pas parler de vaudou.

J’ai bien senti dans l’écriture que l’on a affaire à une jeune écrivaine, enfin quand je dis jeune, qui doit être de ma génération et ça c’est pure bonheur, elle sait trouver les mots juste, et fait pas de chichis ! Apres tout il faut appeler un chien, un chien !

 

 

Mon avis : 

Un très bon roman Thriller qui sort des sentiers battus. JE ne sais pas pourquoi mais en ce moment, je tombe sans le vouloir sur des romans qui se passe à la nouvelle Orléans, mais en plus ce sont à chaque fois des thriller ! Coïncidence ou pur hasard ? En  tout cas je ne suis jamais déçu. Et rappeler vous que si je le suis, je le dis toujours.

Une maison d’édition que je vais suivre, mais également l’auteure.

 

L’hypnotiseur

Publié: 5 juin 2017 dans Thriller

Résultat d’images pour L'hypnotiseur, de Lars Kepler

Auteur : Lars Kepler
Titre : L’hypnotiseur
ISBN : 978-2330-01440-7
629 pages – Edition Babel Noir

 

Résultat de recherche d'images

 

Lars Kepler est le nom de plume d’un couple d’auteurs suédois de romans policiers, Alexandra Coelho Ahndoril (née en 1966 à Helsingborg) et Alexander Ahndoril (né en 1967 à Stockholm).

Quand “L’hypnotiseur” a été publié en 2009 (2010 en France), l’identité de l’écrivain derrière Lars Kepler était inconnu et l’intention était que cela le reste. Cependant, certaines voix dans les médias n’étaient pas d’accord. Après qu’un certain nombre de noms d’ auteurs aient été cités, le journal suédois “Aftonbladet” a réussi à produire suffisamment de preuves pour être sûr de son coups, et a révélé les Ahndorils comme étant derrière les livres .

 

 

4eme de couverture : 

Erik Maria Bark, un psychiatre spécialisé dans le traitement des chocs et traumas aigus, a longtemps été l’un des rares véritables experts de l’hypnose médicale. Jusqu’au jour où une séance d’hypnose profonde a mal, très mal tourné. Sa vie a frôlé l’abîme et, depuis, il a promis de ne plus jamais hypnotiser. Dix années durant, il a tenu cette promesse. Jusqu’à cette nuit où l’inspecteur Joona Linna le réveille. Il a besoin de son aide. Josef, un adolescent, vient d’assister au massacre de sa famille. Sa mère et sa petite soeur ont été poignardées, mutilées et dépecées sous ses yeux. Le corps lardé de centaines de coups de couteau, Josef vient d’être hospitalisé, inconscient et en état de choc. Mais il est le seul témoin du carnage et Joona Linna, pris dans une course contre la montre, veut l’interroger sans tarder. Car tout indique que l’assassin est maintenant aux trousses de la soeur aînée de Josef, mystérieusement disparue. Et pour lui, il n’y a qu’une façon d’obtenir un quelconque indice de l’identité du meurtrier : hypnotiser Josef. Tandis qu’il traverse un Stockholm plus sombre et glacial que jamais, Erik sait déjà que, malgré toutes ses protestations, il brisera sa promesse pour tenter de sauver une vie. Ce qu’il ne sait pas, c’est que la vérité que porte Josef va changer sa vie. Que son fils est sur le point d’être enlevé. Et qu’en réalité, c’est pour lui que le compte à rebours vient de commencer. Intrigue implacable, rythme effréné, richesse et complexité des personnages, écriture au cordeau, tout concourt à faire de L ‘Hypnotiseur un thriller unique. La première enquête de l’inspecteur Joona Linna fait date.

 

Mon résumé : 

Quand l’équipe de la kube m’a envoyé le mail avec la proposition du mois que je suis tombe sur ce livre, je suis resté un peu sceptique mais j’ai cependant accepté la proposition.

Quand j’ai commencé à lire ce livre et que j’ai vu que les pages defilaient à une vitesse monstrueuse, je n’en croyais pas mes yeux, et ce meme si c’est un roman de 629 pages.

Erik Maria Bark est un expert dans son domaine, celui des traitement par l’hypnose, jusqu’au jour ou une patiente révèle lors d’une séance qu’elle détient un enfant dans une cage, dans le sous sol de sa maison. Le médecin va la dénoncer aux services sociaux , et elle finira par porter plainte contre le docteur. Erik Maria Bark décide donc à ce moment la, d’arrêter l’hypnose.

Cela fait maintenant 10 ans qu’il à arrêté. Jooma Linna est inspecteur principal à la Rikskim de Kungsholmen.
Josef est un enfant qui a été témoin du meurtre de toute sa famille, sauf sa grande soeur. Il est le seul témoin, mais il est mal en point sur ton lit d’hôpital.

Simone est la maman de Bengamin et la femme d ‘Erick. Elle est propriétaire d’une galerie d’art.
L’inspecteur Joona Lima veut faire une séance d’hypnose avec Josef pour en savoir plus sur ce qui c’est passé ce soir là. Mais Erik ne veut pas. Il va tout de même le faire, après réflexion. Mais ce qu’ils vont apprendre va changer tout l’histoire et toute l’enquête est à refaire à partir de zéro.
Un soir Benjamin, le fils d’Erick et de Simone est enlevé alors qu’il est chez lui, en pyjama et que c’est presque le milieu de la nuit.
L’enquête va se diviser en deux parties : Simone va laisser de coté se galerie et faire appel à son père, Kennet, ancien policier très respecté. Il est beaucoup plus rapide que la police, il connaît bien ce genre d’enquête. Ils vont enquêter sur la disparition de Benjamin. Mais la vie de Benjamin est en danger, il est atteint d’une maladie qui lui impose d’avoir une injection une fois par semaine au moins, si non il peut mourir hémorragies.
En parallèle, Erik et Jomma vont enquêter et leurs déductions vont les mener à penser qu’il n’y a pas de lien entre le meurtre de toute la famille et l’enlèvement de Bengamin, ils font donc fausse route et tout est encore à repenser.

 

Mon avis :

Un très bon thriller scandinavien, que je recommande vivement. L’hypnose un thème que je n’avais pas encore abordé dans les romans et rondement bien mené. Peut-être serais-je amené a lire d’autres romans de cet auteur….ou de ce couple d’auteur


Résultat de recherche d'images pour "it's monday what are you reading"

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

Résultat de recherche d'images

Couverture Haig, tome 2 : Les guerriers perdus

Chronique à suivre

Au fil du temps... par Ebermeyer

 

 

 

Ce que je suis en train de lire :

Rien, au moment de la publication de la chronique

Ce que je vais lire ensuite :

Ce sera surement celui de la Kube du moi de Mai 2017

Résultat d’images pour L'hypnotiseur, de Lars Kepler

 

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

Terminus Elicius

Publié: 28 mai 2017 dans Thriller
Tags:,

Résultat de recherche d'images

 

Auteur : Karine Giebel
Titre : Terminus Elicius
ISBN : 978-2714475022
Edition Belfond

 

4eme de couverture : 

Toujours le même trajet. Istres-Marseille. Marseille-Istres. Sa mère, son travail. La vie de Jeanne est en transit. Elle la contemple en passager. Une lettre suffira à faire dérailler cette existence morose : « Vous êtes si belle, Jeanne. » Glissée entre deux banquettes, elle l’attendait. Une déclaration. D’amour. De guerre. Car l’homme de ses rêves est un monstre, un tueur sans pitié. Elle sera sa confidente, son épaule.
Il sera son âme sœur, son dilemme. Le terminus de ses cauchemars… « Ma chère Jeanne, J’aimerais que vous m’aimiez comme je vous aime. Mais, pour m’aimer, il vous faut me connaître. Savoir ce que je suis… Certains diront un monstre. D’autres chercheront des explications lointaines, surgies de mon passé. Beaucoup jugeront, condamneront. Mais qui comprendra vraiment ? Vous, je l’espère. Hier soir, j’étais avec une autre femme que vous.
Mais je ne suis pas resté longtemps avec elle. Juste le temps de la tuer… »

 

 

Mon résumé :

J’ai acheté cet exemplaire qui se révèle désormais unique, au salon du livre de paris. J’en ai bien sur profité pour le faire dédicacer.

Lorsque je l’ai commencé je ne pensais pas du tout a ce genre d’histoire et pour tout dire, je pensais que j’allais m’ennuyer sévère et loin s’en faut. J’ai lui le livre en 24 heures, autant dire que je me suis pas ennuyé un seul instant !

Jeanne, est une secrétaire qui travaille dans un commissariat marseillais. Elle fait le trajet domicile-travail tout les jours par le TER Istres- Marseille. Un jour, alors qu’elle s’assoit a sa place habituel elle trouve une enveloppe coincé à coté de son siège.  Est-ce une déclaration d’amour, c’est tout du moins ce a quoi elle songe.

Alors que Jeanne, ne songe qu’a un bel amour, son patron, lui continue de s’arracher les chemins sur une enquête qui n’a ni queue ni tete. L’enquête semble piétiner et les indices semblent être une chose rare.

Et si les deux éléments étaient liés. Ne devrait(-elle pas en parler a son patron ? Non, il ne cherche après tout qu’a se venger ! Se venger ? de quoi ?

 

Mon avis : 

Lorsque je lis un livre, j’aime bien parfois en savoir plus sur l’auteur. Ce livre est le premier ouvrage de Karine Giebel. J’ai adoré ce livre et je vous le recommande vivement. Il se lit avec une telle facilité qu’on ne se rend pas compte qu’on est deja à la fin du livre.