Archives de la catégorie ‘Roman’

Ce qui nous oppose

Publié: 18 juin 2017 dans Jeunesse, Roman

35171535

Le Canapé des Indés

 

Ce roman est une lecture commune avec toute l’équipe du groupe  Le canapé des Indés qui est composé de

SamKing49 / La Bouquineuse / Julie Tulis / Tony Perraut

 

 

Auteur : Nina Frey
Titre : Ce qui nous oppose
ISBN : 978-1544797977

Nina Frey

 

Parisienne, auteur de « Charlie, 17 ans : sous la vague Charlie Hebdo » qui a reçu le Prix du Meilleur Roman Indé 2017 – coup de coeur de la rédaction Fast Frame.

Toujours à guetter ces thèmes – l’espoir, la liberté, la différence – je glisse toujours un peu de moi dans mes personnages, même si ils sont tous uniques, et surtout… Libres. D’ailleurs, c’est généralement eux qui prennent le contrôle de mes histoires.

 

 

 

4eme de couverture : 

POUR ELLE, LA NORMALITE EST UN CRIME. POUR LUI, SON SEUL ESPOIR DE LIBERTE

« Sale Freak » ! Si pour Tina c’est un compliment, pour Max c’est un combat quotidien.
Tout oppose Max et Tina sauf une toute petite chose : le regard des autres, celui qui donne confiance comme il peut détruire.
Tina a fui sa famille pour vivre dans un squat parisien, tandis que Max tente de recoller les morceaux après un grave accident.
Face à l’angoisse du passé et la violence du quotidien, seront-ils capables, l’un avec l’autre, l’un contre l’autre, d’avancer ?

Ce qui nous oppose est le roman d’une jeunesse en quête d’existence, de liberté, et de reconstruction. Une quête en dehors des limites mais surtout, au cœur de l’identité.

 

 

Retrouvez toute l’equipe le 1er juillet à partir de 18h sur Youtube pour en discuter en presence de Nina Frey

 

 

Mon Résumé et Avis :

Je dois dire que j’ai eu énormément de mal a rentrer dans le livre même si le temps que j’ai mis pour le lire reste dans la norme de la plupart des livre que je lis : à savoir une semaine. Le fait que ce soit pas mon genre de lecture préférée, y joue peut-être un peu.

Dans ce livre on va côtoyer plusieurs personnages, cependant nous allons suivre le parcours de 2 personnages principaux : Tina, surnommée également Sixtine et Max.

C’est ressenti que Tina est un fille qui essaye de se sortir d’une vie assez compliquée et loin d’être facile. Elle vis dans un squat avec des personnes qui sont devenus ses amis.

Max, quant a lui, essaye de se remettre d’un accident, et dois suivre un traitement. La presence de Sixtine l’aide a suivre son traitement et a relevé la tete. Il vit avec sa mère.

Connaissant le parcours de Sixtine et de Max, on est en droit de se demander si ils vont réussir a construire quelque-chose ensemble.

 

Je ne peu pas dire que je ressorte de cette lecture comblé, mais encore une fois, le fait que j’ai eu du mal a rentrer dedans joue énormément. A partir du moment ou j’ai pris gout à la lecture, je suis resté dedans sans difficulté.

N’hésitez pas à écouter mon avis lors du live YouTube le 1er juillet prochain.


Mémé dans les orties par Valognes

Auteur : Aurélie Valognes
Titre : Mémé dans les orties
ISBN : 978-150055-0622
EPUB – Le livre de poche

Aurélie Valognes

Diplômée de l’École Supérieure de Commerce NEOMA Business School (ESC Reims) en 2007, Aurélie Valognes est spécialisée en communication et en marketing, et a exercé au sein de diverses entreprises (Mars, Procter & Gamble) et pays (Italie, Suisse, France, Belgique, Pays-Bas).

Mémé dans les orties (2014) est son premier roman.

site de l’auteure: http://www.aurelie-valognes.com

 

 

 

 

4eme de couverture

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s’ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d’escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie… jusqu’au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.

 

Mon résumé

Ferdinand Brun a 83 ans. Il vit très seul dans un immeuble avec sa chienne Daisy qu’il adore. Sa femme l’a quitté voici quelques années, sa fille est partie habiter très loin.
Il ne voit aucun de ses voisins d’un bon œil , la concierge est extrêmement désagréable avec lui et réciproquement. D’ailleurs, il semble très mal vu par la plupart de ses voisines, elles ont même peur que celui-ci soit un serial killer vu ses lectures des livres de Pierre Bellemarre. Lorsque Juliette, jeune fillette précoce apparaît, la vie de Ferdinand en sera totalement bouleversée.

Non, il ne va pas prendre le risque de perdre sa place de parking pour aller faire le plein d’essence: il préfère porter les jerricans vides jusqu’à la pompe à l’autre bout de la rue et les rapporter jusqu’à sa voiture. Oui, ses meubles sont encore recouverts de leur housse de protection, mais cela évite la poussière et l’usure. Et oui, il a des affaires neuves bien rangées dans son armoire, mais il continue invariablement d’utiliser son pantalon trop grand à l’ourlet usé, ses slips troués et le portefeuille percé qui aurait pu lui faire perdre sa carte bleue s’il s’était résigné à adopter ce moyen de payement. (pages 24-25)

 

Mon avis

un tres bon roman, que je ne regrette absolument pas. La lecture est agreable et facile a prendre en main. C’est avec plaisirs qu’on suit les « aventures » de ce vieux grincheux et de la petite juliette. Un roman a lire absolument.

 

Le coma des mortels

Publié: 30 juin 2016 dans Psychologie, Roman

Le coma des mortels par Chattam

Auteur : Maxime Chattam
Titre : Le coma des mortels
ISBN : 978-2-226-39015-8
294 pages – EPUB

 

4eme de couverture

Qui est Pierre ? Et d’ailleurs, se nomme-t-il vraiment Pierre ?
Un rêveur ? Un affabulateur ? Un assassin ?
Une chose est certaine, on meurt beaucoup autour de lui.
Et rarement de mort naturelle.

Rebondissements incessants, métamorphoses, humour grinçant… un livre aussi fascinant que dérangeant, en quête d’une vérité des personnages qui se dérobe sans cesse.
Un roman noir virtuose dont l’univers singulier n’est pas sans évoquer celui d’un cinéma où David Lynch filmerait Amélie Poulain.

 

Mon avis

Il ne s’agit pas ici du style auquel nous avais habitué Maxime Chattam jusqu’à présent, a savoir le thriller, du moins je ne l’ai pas ressenti comme ça. Ici il s’agit plutôt un roman a dominante psychologique.

Chattam mêle ici plusieurs sujet : on va d’abord aborder le sujet de la jalousie tirée a son maximum. En effet Pierre se sépare de sa copine après avoir fais la connaissance d’une ami de sa copine, et son ex ne le supporte pas du tout.

On va parler aussi de ce que j’appellerais la séquestration : Pierre se sent séquestré par celui qui fut lors de son enfance son psychologue, qui pierre va le découvrir a la fin, s’avère être un peu plus que son psychologue.

La relation de Pierre avec sa nouvelle copine va se révéler difficile et va vite devenir tendu. Pierre en viens a se demander qui elle est vraiment.

 

Vous voulez en savoir plus, et ses quelques lignes vous font vous poser des questions sur l’histoire ? Alors allez vite le découvrir, vous ne serez pas déçu. Pour ma part lu en 2 jours, c’est dire….