Archives de 5 juin 2017

C’est lundi, que lisez vous ?

Publié: 5 juin 2017 par lecturedesam dans Tag
Tags:

Résultat de recherche d'images pour "it's monday what are you reading"

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

Résultat de recherche d'images pour "prologue à mon cousin l'avait predit"
UN SP que je n’ai pas du tout aimé. Il est separé en nouvelles qui sont sensée former les morceaux d’un puzzle d’un tout qui doit venir apres mais le style ne me plait pas. Trop de melange de genre que de base je n’aime pas (fantastique, fantasy etc…)
 

 
Ce que je suis en train de lire :

Résultat d’images pour L'hypnotiseur, de Lars Kepler
 

 
Ce que je vais lire ensuite :

Ça va un peu dépendre des arrivées mais sinon je piocherais dans la PAL.

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

Publicités

L’hypnotiseur

Publié: 5 juin 2017 par lecturedesam dans Thriller

Résultat d’images pour L'hypnotiseur, de Lars Kepler

Auteur : Lars Kepler
Titre : L’hypnotiseur
ISBN : 978-2330-01440-7
629 pages – Edition Babel Noir

 

Résultat de recherche d'images

 

Lars Kepler est le nom de plume d’un couple d’auteurs suédois de romans policiers, Alexandra Coelho Ahndoril (née en 1966 à Helsingborg) et Alexander Ahndoril (né en 1967 à Stockholm).

Quand “L’hypnotiseur” a été publié en 2009 (2010 en France), l’identité de l’écrivain derrière Lars Kepler était inconnu et l’intention était que cela le reste. Cependant, certaines voix dans les médias n’étaient pas d’accord. Après qu’un certain nombre de noms d’ auteurs aient été cités, le journal suédois “Aftonbladet” a réussi à produire suffisamment de preuves pour être sûr de son coups, et a révélé les Ahndorils comme étant derrière les livres .

 

 

4eme de couverture : 

Erik Maria Bark, un psychiatre spécialisé dans le traitement des chocs et traumas aigus, a longtemps été l’un des rares véritables experts de l’hypnose médicale. Jusqu’au jour où une séance d’hypnose profonde a mal, très mal tourné. Sa vie a frôlé l’abîme et, depuis, il a promis de ne plus jamais hypnotiser. Dix années durant, il a tenu cette promesse. Jusqu’à cette nuit où l’inspecteur Joona Linna le réveille. Il a besoin de son aide. Josef, un adolescent, vient d’assister au massacre de sa famille. Sa mère et sa petite soeur ont été poignardées, mutilées et dépecées sous ses yeux. Le corps lardé de centaines de coups de couteau, Josef vient d’être hospitalisé, inconscient et en état de choc. Mais il est le seul témoin du carnage et Joona Linna, pris dans une course contre la montre, veut l’interroger sans tarder. Car tout indique que l’assassin est maintenant aux trousses de la soeur aînée de Josef, mystérieusement disparue. Et pour lui, il n’y a qu’une façon d’obtenir un quelconque indice de l’identité du meurtrier : hypnotiser Josef. Tandis qu’il traverse un Stockholm plus sombre et glacial que jamais, Erik sait déjà que, malgré toutes ses protestations, il brisera sa promesse pour tenter de sauver une vie. Ce qu’il ne sait pas, c’est que la vérité que porte Josef va changer sa vie. Que son fils est sur le point d’être enlevé. Et qu’en réalité, c’est pour lui que le compte à rebours vient de commencer. Intrigue implacable, rythme effréné, richesse et complexité des personnages, écriture au cordeau, tout concourt à faire de L ‘Hypnotiseur un thriller unique. La première enquête de l’inspecteur Joona Linna fait date.

 

Mon résumé : 

Quand l’équipe de la kube m’a envoyé le mail avec la proposition du mois que je suis tombe sur ce livre, je suis resté un peu sceptique mais j’ai cependant accepté la proposition.

Quand j’ai commencé à lire ce livre et que j’ai vu que les pages defilaient à une vitesse monstrueuse, je n’en croyais pas mes yeux, et ce meme si c’est un roman de 629 pages.

Erik Maria Bark est un expert dans son domaine, celui des traitement par l’hypnose, jusqu’au jour ou une patiente révèle lors d’une séance qu’elle détient un enfant dans une cage, dans le sous sol de sa maison. Le médecin va la dénoncer aux services sociaux , et elle finira par porter plainte contre le docteur. Erik Maria Bark décide donc à ce moment la, d’arrêter l’hypnose.

Cela fait maintenant 10 ans qu’il à arrêté. Jooma Linna est inspecteur principal à la Rikskim de Kungsholmen.
Josef est un enfant qui a été témoin du meurtre de toute sa famille, sauf sa grande soeur. Il est le seul témoin, mais il est mal en point sur ton lit d’hôpital.

Simone est la maman de Bengamin et la femme d ‘Erick. Elle est propriétaire d’une galerie d’art.
L’inspecteur Joona Lima veut faire une séance d’hypnose avec Josef pour en savoir plus sur ce qui c’est passé ce soir là. Mais Erik ne veut pas. Il va tout de même le faire, après réflexion. Mais ce qu’ils vont apprendre va changer tout l’histoire et toute l’enquête est à refaire à partir de zéro.
Un soir Benjamin, le fils d’Erick et de Simone est enlevé alors qu’il est chez lui, en pyjama et que c’est presque le milieu de la nuit.
L’enquête va se diviser en deux parties : Simone va laisser de coté se galerie et faire appel à son père, Kennet, ancien policier très respecté. Il est beaucoup plus rapide que la police, il connaît bien ce genre d’enquête. Ils vont enquêter sur la disparition de Benjamin. Mais la vie de Benjamin est en danger, il est atteint d’une maladie qui lui impose d’avoir une injection une fois par semaine au moins, si non il peut mourir hémorragies.
En parallèle, Erik et Jomma vont enquêter et leurs déductions vont les mener à penser qu’il n’y a pas de lien entre le meurtre de toute la famille et l’enlèvement de Bengamin, ils font donc fausse route et tout est encore à repenser.

 

Mon avis :

Un très bon thriller scandinavien, que je recommande vivement. L’hypnose un thème que je n’avais pas encore abordé dans les romans et rondement bien mené. Peut-être serais-je amené a lire d’autres romans de cet auteur….ou de ce couple d’auteur