Ne crie jamais Victoire

Publié: 25 février 2017 dans Policier / Polar, Thriller

Ne crie jamais Victoire par Boucher

 

Partenariat avec les éditions Hélène Jacob

EHJ

 

Auteur : Agnes Boucher
Titre : Ne crie jamais Victoire
Format MOBI

 

4eme de couverture : 

La presqu’île du Cotentin.Ses jolis petits ports, ses falaises abruptes, ses plages de sable fin et blond. La mer à perte de vue.Et aussi ses criques retirées où l’on retrouve des cadavres inattendus, ses rochers majestueux recelant des secrets inavoués, parce qu’inavouables.La Normandie profonde, où le commissaire Agnelli et l’un de ses équipiers doivent se rendre en toute urgence sur ordre du ministre de l’Intérieur.Les gendarmes locaux se réjouissent mollement d’être contraints de les accueillir pour leur céder la direction de l’enquête.Les deux policiers vont pourtant les convaincre de les aider, conscients qu’ils ne seront jamais trop nombreux pour démêler le fond de l’affaire et plonger dans un écheveau inextricable de rancunes haineuses et de jalousies familiales.Car vaincre les réticences des autochtones à raconter les méfaits du passé et tenter de stopper dans sa course folle un tueur assoiffé de vengeance ne sera pas une partie de plaisir !

 

Résumé et avis :

Nous retrouvons dans cet épisode Le commissaire Agnelli, au coeur du Cotentin, qui va devoir faire copain-copain avec la gendarmerie. Il est appelé de toute urgence sur demande du ministre de l’intérieur lui-même, car on le sait être le meilleur.
Le corps d’un mort est retrouvé sur un rocher, et semble avoir été émasculé. Au cours de son enquête, les découvertes vont s’enchaîner et le commissaire va vite déchanter en découvrant d’autres corps.

Dans ce nouveau roman, on retrouve bien le thème du thriller / enquêtes policières avec des passages assez sanglant, et c’est tout ce que j’aime. On retrouve aussi le commissaire tel qu’on le connaissait déjà un peu : un commissaire séducteur qui à connu plusieurs femmes mais dont il aimerait cacher les aventures, mais c’est mal connaitre Nottier.

On va vivre les joies et les haines des habitants, avec les éternelles histoires familiales avec les rancunes de chacun.

J’ai eu un vrai plaisir à lire ce lire, que j’ai presque plus aimé que le précédent (cul de sac). Je dois dire que c’est toujours un plaisir de lire un roman de Agnès Boucher.

Notez dans vos agendas la sortie est prévue la semaine prochaine.

Publicités
commentaires
  1. agnesb62 dit :

    Merci pour cet article favorable et de suivre mes opus, c’est très encourageant ! 🙂 ❤

    Aimé par 1 personne

A vos plumes !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s