Le cannibale de Crumlin Road

Publié: 11 juillet 2016 dans Policier / Polar

Le cannibale de Crumlin Road / roman

 

Auteur : Sam Millar
Titre : Le cannibale de Crumlin Road
ISBN : 978-2-7578-5689-5
329 pages

 

Afficher l'image d'origineSam Millar, né en 1958 à Belfast, est un écrivain et dramaturge irlandais de langue anglais.
Millar a plusieurs fois été condamné à des peines de prisons. Il fut emprisonné à la prison de Long Kesh en Irlande du Nord pour sa participation à la lutte de l’IRA, et aux États-Unis pour crime de droit commun.

Il a reçu de nombreux prix littéraires et ses livres ont été traduits dans plusieurs langues. L’éditeur qui l’a découvert et révélé en France, Patrick Raynal, est aussi son traducteur attitré.

 

4eme de couverture

La vague de chaleur qui s’abat sur Belfast n’est pas ce qui déroute le plus Karl Kane cet été-là. Le privé est en effet confronté aux atroces meurtres de très jeunes femmes, junkies, mutilées, sans foie ni reins et portant les séquelles d’un étrange gavage. Mais l’enquête démarre mal, très mal même. Et pour cause : le principal suspect n’est autre qu’un membre de l’establishment… d’où l’aveuglement volontaire de la police locale. Lorsque Katie, la propre fille de Kane, prunelle de ses yeux, est enlevée à son tour, celui-ci ne peut que compter sur sa fureur pour faire avancer l’affaire.Né à Belfast en 1958, Sam Millar a fait de la prison en Irlande du Nord pour activisme politique, et aux États-Unis comme détenu de droit commun. De retour à Belfast où il vit toujours, il est devenu écrivain. Poussière tu seras, Rouge est le sang, Les Chiens de Belfast et son autobiographie On the Brinks sont disponibles en poche chez Points.

 

Mon résumé

L’histoire – qui se déroule dans un Belfast bien sombre, met en scène des adolescentes pauvres et marginalisées qui disparaissent avant qu’on ne retrouve bien plus tard leur cadavre torturé, étonnamment grossi et débarrassé du foie et des reins. Karl Kane part à la recherche de la jeune Martina qui vivait jusqu’à peu dans une sorte de foyer pour SDF.

Karl va devoir enquêter sur ces meurtres suite à la demande de Géraldine, dont la petite sœur a mystérieusement disparu. Assez rapidement, il va démasquer celui qu’il pense être le meurtrier.
Un soir, il demande donc à son ami de fracturer la porte du-dit meurtrier. Ils vont trouver chez lui plusieurs preuves compromettantes. Seulement, ils vont commettre une erreur en les emmenant avec eux. Quelques jours plus tard, sa fille, à peine rentré de l’étranger, disparaît. Karl est persuadé que c’est l’homme sur lequel il enquête qu’il l’a enlevé. Que va-t-il faire ? Comment va-t-il réussir à sortir sa fille des griffes de ce monstre ?

 

Mon avis

j’ai trouvé qu’il y avait trop de passages « crus » et part moment pas assez coté polar / enquete. Mais peut-être faut-il voir avant tout dans Le cannibale de Crumlin Road l’œuvre d’un écrivain adepte du roman noir mais aussi des Comics américains. Pour faire simple, j’ai bien aimé ce polar mais j’en attendait plus tout de meme

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.