Ravage

Publié: 18 octobre 2015 par lecturedesam dans Science fiction
Tags:, , ,

ravage

 

Auteur : René Barjavel
Titre : Ravage
ISBN : 3354621002347
Livre Audio

 

4eme de couverture :

Ravage présente le naufrage d’une société mature, dans laquelle, un jour, l’électricité disparaît et plus aucune machine ne peut fonctionner. Les habitants, anéantis par la soudaineté de la catastrophe, sombrent dans le chaos, privés d’eau courante, de lumière et de moyens de déplacement. Un thème typique de la science-fiction post-apocalyptique, brossant le portrait de la fin de l’humanité technologique.

Un étudiant en chimie agricole, François Deschamps, décide avec quelques autres personnes, de quitter Paris, mégalopole de vingt-cinq millions d’habitants, en proie au chaos et aux flammes pour retrouver son village d’enfance en Provence. Il espère pouvoir y reprendre une vie normale mais paysanne… Le chemin est cependant long et difficile, pour ceux qui n’ont jamais connu autre chose que le confort qu’offrent la technologie et la science.

Un grand classique de la litterature, je pensais m’y ennuer et finalement ca ce lis bien.

Mon avis :

Barjavel veut nous presenter un monde ou la technologie prendrais la 1ere place et serait sans defaut. Cependant la catastrophe qui va se produire va mettre à bas toute cette organisation. J’a trouvé les descriptions que les descriptions et l’ambiance meme que se fait de la situation permettent de bien rentrer dans le livre et c’est d’autant plus vrai qu’en l’ecoutant on se l’imagine encore mieux.

L’effondrement brutal de toute civilisation est plutôt saisissant. Tout part vite en sucette : les avions qui tombent du ciel, les Parisiens perdus au milieu de nulle part, les morts entretenus dans des chambres froides chez l’habitant qui pourrissent, les antiques maladies qui repointent le bout de leur nez, les grands incendies,etc. Du coup, la nature humaine profonde reprend vite ses droits : chacun pour soi, la loi du plus fort prime. La morale que veut en tirer Barjavel est de nous montrer qu’elle serait une societe dite parfaite : Les hommes vivraient donc en petits villages ruraux subsistant principalement en autarcie sous la direction sévère et bienveillante d’un patriarche centenaire.

A lire 😉

 

Publicités
commentaires
  1. laurdbayrone dit :

    Barjavel, un de mes auteurs préféré, de la bonne SF comme je l’aime, très bon choix Sam.

    Aimé par 1 personne