HEX HALL, TOME 3 : Le sacrifice

Publié: 25 février 2015 dans Fantastique
Tags:, , , , , , ,

hex_hall_tome_3

Auteur : Rachel Hawkins
Titre :  Hex Hall – Le sacrifice
ISBN : 978-2226275653
326 pages (epub)

 

Rachel Hawkins

Rachel Hawkins est née en Alabama et est  l’auteure à succès
de Hex Hall et Demonglass. Elle était un professeur d’anglais de
lycée avant de devenir écrivain à plein temps. Elle vit avec sa famille
dans l’Alabama. Au mieux de sa connaissance, Rachel n’est pas une
sorcière, quoique certains de ses anciens étudiants ne puissent pas être d’accord….

 

 

Quatrième de couverture : Sophie est bel et bien un démon de la pire espèce. Bien que très peinée, elle commence à prendre goût à son statut maléfique quand le Conseil décide de lui retirer ses pouvoirs. La voici à la merci de ses pires ennemies, les Brannick. Cependant, ces dernières se montrent assez aimables, lui faisant même une révélation stupéfiante : elle seule peut faire face à la guerre qui se profile. Mais comment combattre sans pouvoirs ? Il n’y a plus qu’à retourner là où tout a commencé. S’il y a un endroit où il reste un peu de magie noire, ce ne peut être qu’à Hex Hall!

 

Maintenant que Sophie n’a plus ses pouvoirs, elle ne ressens plus l’envie de passer au rituel et voit bien que ses pouvoirs lui manque énormément. Elle va devoir affronter sa pire ennemi : Lara Casnoff et Madame Casnoff elle-même. Sachant que son père a subit l’étape du rituel contre son gré il se retrouve désarmé, elle ne peut donc pas compter sur son appui et c’est seule qu’elle va devoir faire face.

Cela dit ses amis restent présent : Cal, Elodie (sous forme de spectre) , Jenna.

 

Mon avis:

comparé aux 2 premiers tomes, j’ai sentis des longueurs dans ce dernier tome. On a tendance a s’ennuyer mais passé le 2/3eme du livre l’action s’accélère et finalement on s’accroche.
Si je dois résumer l’ensemble je dirais que pour des ados qui arrive a l’age adulte ça peux être bien (17-18 ans) mais pour ma part j’avoue quand même que je me suis ennuyer, mais bon on peut pas aimer tout les livres qu’on lit.

Publicités

Les commentaires sont fermés.